En quoi consiste la capacite d’autofinancement?

En quoi consiste la capacité d’autofinancement ?

La capacité d’autofinancement : définition

En comptabilité, la capacite d’autofinancement, abréviée en caf, désigne la somme des provisions pour charges et risques ainsi que les dotations aux amortissements. En d’autre terme, il s’agit du montant total des charges non décaissées ou du bénéfice net. En effet, cette formule sert à garantir le développement durable d’une entreprise, investir, épargner, couvrir les emprunts, amplifier les fonds de roulement ou encore pour couvrir les dividendes des actionnaires. Celle-ci est également un concept très prisée par la BCB et l’OEC faisant partie intégrante de l’expert comptable.

Pour ne pas le confondre avec le flux de tresorerie qui étant le rapport entre la CAF et la variation de la nécessite d’un fonds de roulement en une période déterminée. Par contre, la CAF fait référence au flux potentiel de trésorerie résultant de l’activite habituelle d’une entreprise.  

La capacité d’autofinancement : intérêt d’utilisation

Déjà, la definition de la caf constitue un meilleur moyen d’investir, de couvrir les emprunts, d’épargner, de booster le fonds de roulement et payer les dividendes des actionnaires ou associés.

Ensuite, une entreprise peut la servir comme elements de base d’investissement ou de financement, de couverture des dettes sociales ou fiscales ou celles venant des fournisseurs. Ainsi, vous pouvez de définir le flux potentiel de la trésorerie à votre disposition et ce, en tenant compte de votre capacité d’autofinancement et des dettes financières. Et donc, plus le montant augmente, plus vous n’aurez aucun risque d’incapacité de remboursement ni même de risque de cessation de paiement.

Mieux encore, vous pouvez trouver facilement différentes offres de financement car cela constitue un gage en termes de capacité de remboursement. A cela s’ajoute la possibilite d’augmenter votre chiffre d’affaires.

La capacité d’autofinancement : modalités de calcul

En règle générale, le mode de calcul de la CAF peut être basée à l’excédent brut d’exploitation (ebe) ou à celui du resultat de l’exercice.

  • La méthode de calcul basée sur l’ebe: celle-ci tient compte de l’origine de la CAF. la CAF est obtenu par le rapport entre l’ensemble des produits encaissables et celui de la charge décaissable résultant  de l’activité comptable ordinaire d’une entreprise donnée.

CAF= EBE + TCE + autre produit d’exploitation + QPR+ ressources financières encaissables – QPR – CED – PSR – IB

  • La méthode de calcul basée sur le résultat de l’exercice : celle-ci est facile à utiliser et tient compte de l’affectation de la CAF.

CAF= DNAP + Autre charge non décaissable + VNCEAC – PCEA – QPSI

Pour élever votre CAF, vous pouvez opter pour une augmentation de votre chiffre d’affaires ou à l’inverse par la réduction des charges (fixe ou variable).

Dans le premier cas, vous pouvez soit :

  • augmenter le prix de vente sans pour autant diminuer le volume des produits vendus,
  • trouver de nouveaux prospects pour générer de nouvelles ventes,
  • optimiser l’intégration de nouveau commercial, l’efficacité des campagnes publicitaires,
  • fidéliser sa clientèle par l’offre d’une lettre d’information ou d’une carte de fidélité ou autre,
  • lancer de nouveaux elements mis en vente.

Dans le second cas, vous devez acquérir des matières premières à prix bien abordables ou changer de locaux ou encore faire le licenciement du personnel.

 

Nos articles

Non classé

En quoi consiste la capacite d’autofinancement?

En quoi consiste la capacité d’autofinancement ? La capacité d’autofinancement : définition En comptabilité, la capacite d’autofinancement, abréviée en caf, désigne la somme des provisions pour charges